Des femmes ont souligné? Les femmes au foyer oui

Mais nous avons également exposer ce mythe de la femme et c’est fait pour le travail à la maison et le travail de l’homme à l’extérieur de la maison: faux! La recherche montre que les femmes sont intristite et a souligné qu’avec un seul type de travail: les tâches du gouvernement de la maison, et pas du tout alourdis par de carrière. Il dit d’une recherche de la psychologie appliquée et n’est pas un mouvement féministe.

Le stress au travail est une façon différente de se manifester à la seconde, qui souffre d’un homme, ou qui souffre d’une femme. La nouvelle a été donnée par Yahoo.il montre les données d’une recherche publiée dans la Revue de l’épidémiologie de la Santé Communautaire.

L’étude a été menée sur les travailleurs du Canada, qui a souffert de pathologies liées au stress, de l’anxiété, de panique et de dépression; la méthode scientifique a été appliquée pour l’analyse de l’échantillon a été le modèle de la demande/de contrôle/de soutien social de Karasek. Le modèle met l’accent sur les associations entre les dimensions psycho – sociales de l’environnement de travail et le bien-être du travailleur; l’analyse de la demande de travail, la perception de contrôle et de soutien social.

Selon ce modèle, la question est inhérente à l’œuvre, la charge physique et psychologique sur l’individu, le contrôle, au lieu de cela, c’est la capacité à organiser l’activité du sujet lui-même et l’impact sur le stress est donnée par la capacité de l’équilibrage de la demande et de contrôle.

La capacité se développe dans une équipe et de ne pas être seul, pour développer une bonne capacité de médiation de stress, il est important de travailler avec des collègues et des chefs, selon cette recherche, la capacité à servir de médiateur, et c’est un fait plus féminin que masculin, tandis que les hommes ont plus souvent besoin de l’aide du type de soutien externe.

Source: Wang JL et al. La relation entre le stress au travail et les troubles mentaux chez les hommes et les femmes: les résultats d’une étude basée sur la population. J Epidemiol Community Health 2008; 62:42-47

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^