L’allaitement maternel: une arme pour les femmes contre la crise cardiaque

Lorsque de plus en plus peut-être pour les femmes, la probabilité de subir une maladie cardiaque, vous montrez une bonne protection contre si la femme avait nourris au sein. Ce résultat est venu des scientifiques de l’Université de Pittsburgh, après une recherche effectuée sur 140 mille femmes post-ménopausées, de conclure, de façon succincte, que l’allaitement maternel permettrait de protéger contre les maladies cardiaques.

Le fait est encore plus frappant si l’on considère que les femmes étudiées étaient nourris au sein ont moins de 35 ans avant, si longtemps séparé de la pratique, naturel, et, néanmoins, la protection de suite, la protection dure depuis des décennies, et pas seulement, selon le Groupe d’étude, qui a publié dans le journal d’Obstétrique et Gynaecolog, il ne serait pas même que l’allaitement était de temps en temps, quelques mois seulement est plus que suffisant pour être protégé contre le diabète, l’hypertension et l’excès de graisse dans le sang.

“Nous avons conclu que les femmes qui ont allaité pendant au moins une année serait moins exposé de 10% de risques de contracter des maladies cardiovasculaires, même après de nombreuses années”, a expliqué Eleanor Bimla Schwarz, auteur de l’étude. Non seulement cela, l’allaitement maternel aurait également permis une réduction de 20% du risque de taux élevé de cholestérol et le diabète, et 12% de l’hypertension artérielle.

Mais comment est-ce possible? Juste une hypothèse, mais certaines de ces hypothèses serait de prendre exemple sur le fait que les hormones dans la circulation au cours de la lactation sont eux-mêmes en mesure de préserver la femme de la maladie de coeur, de sorte que, selon l’hypothèse de l’Étude de Groupe, l’allaitement pourrait vous faire croire, un peu comme il arrive avec un exercice de longue durée, qui, tout en brûlant la graisse qui, autrement, seraient destinés à s’accumuler, permettrait de préserver la femme de ces dommages-intérêts que dans le long terme, causer le diabète, les maladies cardiaques, souvent due à l’effet de s’accumuler dans les artères sous forme de plaques d’athérome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^