L’eau: de bonne qualité pour la baignade

En termes des eaux de baignade de l’intérêt, en particulier dans la saison d’été, il est très intense et de haut, il est un secteur de la côtière et touristique qui nécessite une attention permanente, vous voulez l’offre de développement des garanties pour les pays de la côte, vous voulez l’importance qu’un marin d’eau saine pour l’ensemble du territoire de la mer qu’il domine. Les résultats de l’analyse de l’eau de baignade annuel est très positif et réconfortant pour 2008.

La commission européenne, traitant de l’analyse des données issues du rapport présenté par l’Agence Européenne a révélé comment les principaux sites touristiques de la marine analysés afin de se conformer à la norme que l’union européenne a défini en termes d’hygiène et de nettoyage des côtes. Bonne nouvelle, qu’à la fin de l’été peut faire est de consoler ceux qui ont fréquenté les côtes: parler les données pour 96% de la côte analysé, baignade en bonne santé et 92% des lacs et des rivières qui atteignent au moins à la norme minimale autorisée.

Chaque année des millions de touristes décider pour les zones d’eau douce ou d’eau salée, et qui sont de baignade: la commission européenne, par la voix de l’élaboration du commissaire européen Stavros Dimas, a déclaré: "la qualité de l’eau est cruciale pour la baignade".

La qualité de l’eau observée en 2008 par rapport aux années de la ville a augmenté, passant de 80% à 96% pour les côtes et les océans, et de 52% à 92% pour les rivières et les lacs.

Pour les nageurs qui reste est de suivre les instructions que vous trouverez sur les côtes: par la mer, les lacs et les rivières est la règle que vous pouvez entrer dans l’eau pour nager, s’ils sont exposés à l’apparition de signes de bain, ou dans des zones isolées, sauf indication contraire, ou lorsqu’il existe des signes indiquant l’interdiction de la baignade.

Pour déterminer la qualité de l’eau de chaque site analysés ont été faites sur la base des analyses de la physique, de la chimie et microbatteriologico, de les comparer, et de comparer les données sur la plage de démarrer à partir d’un niveau minimum à un niveau maximal autorisé pour les différents composants, les données sont celles publiées dans la Directive Eaux de Baignade[1] et sont transmises à partir d’emplacements individuels à des organismes pour l’environnement et pour l’hygiène.

La directive européenne a été renouvelé en 2006 [2].

[1] la Directive 76/160/CEE concernant la qualité des eaux de baignade [2] Directive 2006/7/CE concernant la gestion de la qualité des eaux de baignade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^