L’obésité: trouver les causes, via l’étude européenne

L’obésité, qui est une véritable maladie qui a le taux de prévalence est de plus en plus préoccupante dans le monde occidental, où les fast-food, de la malbouffe et de l’alimentation de l’absence de règles, les livres et les risques pour la santé vont de pair. Une maladie avec un potentiel de graves conséquences pour l’ensemble de l’organisme, qui, cependant, n’a pas de causes précises: est maintenant en baisse dans le domaine, une équipe de scientifiques européens, de mener une étude sur l’obésité.

Causes, facteurs de risque, et bien plus encore: le premier programme européen de recherche pour identifier les responsables de l’obésité, pour éviter les effets, sera confié au professionnalisme des experts du Centre de Recherche International pour la Santé (Cris). Répétition de l’alarme, lancé par l’Oms sur l’obésité, une urgence réelle, qui, selon les estimations, d’ici à 2015, aura une incidence sur, dans le monde, 700 millions de personnes adultes. Le point de départ de l’étude Eurodat-vie, qui durera environ trois ans? Le doute que les scientifiques européens veulent faire clair, c’est simple: par la dernière des rapports scientifiques et les médecins ont montré que c’est pas assez, toujours, une bonne nutrition et un mode de vie sain afin de prévenir le surpoids et, dans certains cas, de l’obésité. C’est précisément de là qu’est né le besoin d’un projet à l’échelle supranationale, en impliquant tous les etats européens, de “démasquer” les mécanismes à l’origine de cette maladie si dangereuse pour la santé de l’organisme tout entier. Vous pouvez définir Eurodat-la Vie comme une étude prospective d’observation, qui comprend une foule de données sur l’oversize, comprenant les données de plus de 7 mille personnes, adultes et enfants volontaires, sera divisé en trois sous-catégories: poids normal, en surpoids et obèses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^