La dépendance sur les desserts: voici comment le contrôler

La dépendance des bonbons est un vrai problème, parce que les conséquences de plomb présentent un danger pour la santé. Ce n’est en fait pas encourir la prévalence de l’embonpoint et de l’obésité, mais aussi d’avoir à faire face à certaines maladies, telles que, par exemple, d’une maladie cardiovasculaire. Comment alors ne pas trop manger de sucreries? Tout d’abord, vous devez garder à l’esprit que, souvent, c’est l’angoisse que le printemps qui nous pousse à se jeter sur les sucreries. C’est pourquoi, dans le moment dans lequel nous sommes particulièrement inquiets, nous consommons du lait, du yaourt ou une banane.

Ces aliments sont riches en tryptophane, qui stimule la production de sérotonine, une hormone qui agit contre l’anxiété, de la réduire. Un autre élément clé pour vaincre la dépendance aux bonbons est d’essayer d’éviter ou de sauter des repas et n’oubliez pas de faire un petit déjeuner à base de protéines et de fibres.

Il est également essentiel d’être conscient de la quantité de bonbons qui est consommé, de garder sous contrôle la quantité de nourriture qui est prise. Dans ce but, il n’est pas du tout approprié de manger debout ou en position couchée, parce que dans ces conditions, nous avons tendance à perdre le contrôle de ce que nous mangeons. Parmi les dépendances, même celui du chocolat est de garder à l’esprit, cependant, car ils peuvent conduire à des troubles causés par la grande quantité de sucre ingérée. Nous devrions essayer d’utiliser des petits trucs à la limite de ces formes de lutte contre les dépendances alimentaires, mais, si nous nous rendons compte que seuls, nous ne pouvons pas atteindre les résultats attendus, alors il est préférable de consulter l’aide d’un expert. Photos cristianocani

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^