La rougeole: quelle relation avec les allergies

Ce pourrait être l’exemple de la façon dont parfois la recherche scientifique, y compris tous les progrès liés à, pour arriver à deux positions sont complètement différents que si elle est effectuée par deux studios différents, et des laboratoires de recherche. Il est clair que cela est parfaitement compatible avec le travail des différentes écoles de pensée considéré que, en règle générale, les résultats finissent presque toujours à converger, pour atteindre une unique vérité.

Dans ce cas, une étude suédoise menée par des chercheurs dirigée par Helen Roselund de l’Institut Karolinska de Stoccoloma, aurait montré une relation étroite chez les enfants entre le vaccin contre la rougeole, le classique de la maladie esantematica aussi vieille que l’homme, et les allergies respiratoires, en premier lieu, selon l’étude suédoise nommée Parsifal, le vaccin contre la rougeole aurait un effet bénéfique sur les enfants, une fois que la maladie, pour mieux les préserver du risque d’allergies.

Si confiants sont les chercheurs du Nord de l’Europe de cette thèse, le point de conflit avec l’augmentation des maladies allergiques chez les enfants de la dernière génération, liée à l’augmentation dans le contexte de la vaccination contre la rougeole et la diminution du risque de contracter une maladie.

À cette conclusion, pour revenir à ce que vous avez dit au début, n’étaient pas, cependant, les articulations dans les autres pays européens et par des chercheurs américains, qui n’aurait pas joint un lien entre la maladie et l’augmentation des allergies alimentaires dans le groupe d’âge pédiatrique.

Mais les chercheurs suédois ont avec ténacité à la protection de leurs travaux scientifiques, en outre, menées sur un grand nombre de petits patients, bien 12.540 enfants, dont 73% ont été vaccinés contre la rougeole, 20% guéris de la pathologie contrat peu de temps avant, et, enfin, 14% qu’il n’a jamais été malade de la rougeole et dans le même temps, n’avaient jamais été vaccinés.

La recherche ont montré, selon les scientifiques qui ont réalisé l’étude scientifique et qui ont publié des travaux sur ce numéro de la revue Pediatrics, qui a eu lieu moins de crises allergiques chez les enfants qui ont été malades de la rougeole, alors que parmi ceux qui n’étaient jamais malades, y compris les enfants, qui avaient été vaccinés, il y avait une série de loin plus élevé d’allergies sur la base de en particulier respiratoires.

Des études sont cependant toujours en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^