Le vaccin qui permettra de vaincre le diabète

Une sorte de vaccin contre le diabète par l’administrer aux enfants de moins de 14 ans, c’est l’objectif de champ à l’hôpital San Raffaele de Milan, où les médecins que vous vous appliquez à cette étude, qu’ils veulent atteindre. Actuellement, la recherche est expérimental et consiste en une collecte de sang accompagnée d’une pilule à utiliser tous les jours, que ce soit sur le court terme, nous nous attendons à voir les avantages pratiques, vous allez passer de l’expérimentation à la mise en œuvre.

Le reste du monde, le diabète est considéré comme une pandémie de manzoni de la mémoire, par exemple, le diabète de Type 1, et en Italie affecte les quatre nouveaux enfants par jour de 0 à 15 ans et que la lutte contre cette maladie grave est de plus en plus serré, cela est démontré par les efforts déployés dans la connaissance toujours de nouveaux médicaments sont de plus en plus appropriées pour faire face à la maladie sur la partie de l’Amérique qui a été émis l’hypothèse en 2025, une pléthore de nouvelles personnes atteintes de diabète de type I et II, qui devrait culminer dans le rapport de 370 millions de personnes, en bref, quelque chose comme 5 italie-mis en ligne, tous habités par les personnes diabétiques, une situation qui est extrêmement grave si vous ne pensez qu’à cause du diabète meurt 1 personne sur 20 et quand vous avez obtenu ces données, nous avons mis également en compte les morts qui n’ont rien à voir avec les maladies en général, tels que les décès dus à des accidents, ce qui rend encore plus alarmant, les nouvelles, par exemple, en seulement ce résultat est bien compris pourquoi l’attention à cette menace semble être le même, en termes de temps et de ressources dépensées, qui est consacré au terrorisme international.

Actuellement, les patients atteints de diabète dans le monde sont à environ 180 millions de dollars, mais il est un certain nombre dans l’anomalie, car ils sont encore nombreux à s’échapper du compte car ils ne savent pas d’être malade. Les différentes formes de diabète connu aujourd’hui, que de grande préoccupation est le diabète de Type 1 qui, en plus d’étendre la tache de pétrole dans le monde, situé dans certaines parties de la planète et dans certaines régions de l’Italie, sa plus haute expression, par exemple, en Italie, la Sardaigne est la région avec la plus grande propagation de la maladie et dans le monde, où il y a la plus grande concentration de la maladie, identifier la Laponie, sur la raison de cette incidence dans ces parties de la planète, les scientifiques ne peuvent toujours pas comprendre les raisons.

La recherche en italie, cendrillon dans le fait de ressources économiques En Italie, nous sommes à la pointe de la recherche pour cette maladie, et pourtant, les fonds alloués pour l’étude de nouveaux médicaments et à enrichir les connaissances sur la maladie grave dans notre Pays ne doit pas excéder 20 millions d’euros, en Amérique, pour la même raison que vous passez d’un milliard de dollars, et pourtant le Beau Pays est tenu en haute estime pour les progrès réalisés dans l’étude et la découverte de nouvelles armes contre le diabète.

Le vaccin de la prochaine arme Actuellement, comme vous l’avez dit au début, la recherche va dans le sens d’une sorte de vaccin à administrer aux enfants jugés à risque, dans la forme de pilules, de pilules qui contiennent de l’insuline, cette préparation à administrer aux enfants de 4 et 5 ans, il agit sur les anticorps qui sont impliqués dans la destruction de ces cellules du pancréas prévention de la sécrétion naturelle d’insuline, ce qui permet de préserver le pancréas sinon, au moins sous cet aspect, irrémédiablement compromise. L’étude vers la découverte et, dans le temps, l’utilisation de ce vaccin a été menée au niveau mondial et de l’hôpital San Raffaele est le seul italien de l’étude de suivi de 28 à d’autres Centres universitaires dispersés partout dans le monde, en particulier dans le U. S. A.

L’attention des chercheurs et prof Emanuele Bosi coordinateur du protocole scientifique milanais, est dirigé contre le diabète juvénile en raison de l’importance que cette forme de la maladie est dans le contexte des personnes concernées, qui est malade dans un court laps de temps, en dépit de la maladie, à leur insu, ont éclos un long moment, apparemment sans symptômes dans la phase initiale, presque toujours dans la petite enfance.

Sont considérés comme des patients à risque élevé, des proches de malades, de personnes déjà touchées par le diabète de Type 1 qui sont 10 fois plus susceptibles que les autres de devenir malades à leur tour de la même maladie. Pour découvrir si ces sujets ont, au fil du temps, la possibilité ou non d’aller au diabète, aujourd’hui, vous avez une expérience sophistiquée et simple en même temps, le test réalisé par un simple test sanguin qui permet de voir les conditions de l’cellules du sang et de la possibilité qu’ils peuvent, avec la complexité des mécanismes d’auto-immunité, en temps d’aller à la rencontre de la maladie.

Le vaccin représente aujourd’hui l’arme la plus efficace que, si les expériences vont bien, la fin, la science a disponibles pour lutter contre la maladie, alors il sera les cellules souches qui pourraient surmonter la maladie d’une manière radicale, même si parler de la tige vous avez besoin de faire une distinction, car à intervenir sur la maladie pourrait fournir, en partie, les cellules souches embryonnaires, dans une proportion de 60%, la partie manquante provvederebbero les autres cellules souches sont naturellement présents. Mais ce scénario pourrait vous le dire entre les différentes années, à mesure qu’ils grandissent nos connaissances vers cette maladie, pour l’instant, tout ce qui reste est de se tourner vers le vaccin, car il permet d’affiner la recherche en elle-même une grande réussite sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^