Les gènes déterminent la capacité à travailler en groupe

Les gènes déterminent la capacité à travailler en groupe. La mise en surbrillance de la recherche menée à l’Université d’Edimbourg, qui a expliqué comment la capacité à effectuer des travaux du groupe dépend de la coïncidence de facteurs génétiques et de facteurs culturels. Chercheurs en sont venus à cette conclusion en analysant l’adn de près de 1000 paires de jumeaux.

Sur la façon de nous relier à d’autres, ne semble pas affecter beaucoup les liens de famille, mais un rôle majeur est joué par les gènes. D’autre part, ce n’est pas surprenant, car il a été découvert que la génétique est impliqué dans de nombreux de nos comportements.

Par exemple, il a été découvert la variante génétique de l’altruisme, capable de s’adapter à notre façon d’être aux autres. La Socialisation est une question de gènes. Pour cela, dans le moment dans lequel nous avons à accomplir une tâche avec d’autres personnes, nous ne pouvons pas prendre en compte les tendances de la génétique de chacun des membres du groupe, afin d’évaluer l’efficacité du travail effectué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^