Ribavirine: un antiviral efficace contre les tumeurs

La découverte a été presque par hasard, l’étude qui sont les dons d’un antiviral, la ribavirine et de ses effets sur certaines familles de virus, mais la surprise est venue quand nous avons vu que le médicament a un effet sur le cancer. Une plus grande surprise est venue pour les chercheurs de l’Institut de Recherche en Immunologie et en cancérologie (IRIC ) de l’Université de Montréal au Canada, qui ont publié les résultats dans le journal le Sang, quand ils ont vu que les tumeurs qui pourraient aller à guérir n’étaient pas d’origine virale et, par conséquent, il devait bien y avoir une autre explication, à la lumière de ces succès thérapeutiques.

La raison, selon l’équipe de chercheurs, a été donné par l’action que la ribavirine exercée sur un gène, EIF4E, modifiant ainsi l’activité. "Nos résultats, les chercheurs ont expliqué – sont les premiers à avoir démontré que le hit "eIF4E" chez l’homme peut apporter des bénéfices. Nous avons constaté que la ribavirine non seulement de blocs d’eIF4E", mais aussi n’a pas d’effets (effets secondaires) sur les patients".

Et la découverte est, plus que jamais, plein de sens indiqué par le fait que, dans les cas de cancer du sein, du cerveau, de la prostate ou le cancer du côlon, pour n’en nommer que quelques-uns, ce gène exerce ses effets dévastateurs en est pas moins que dans 30% des cas.

Reste maintenant une question qui va faire les chercheurs, nous serons en mesure de s’opposer à la résistance de l’organisme à exercer à l’égard de ce gène? Les savants pensent de vous.

Laisser un commentaire

^