Santé: la croissance dans le travail du médecin de famille

Est l’augmentation de la charge de travail des médecins de famille: au moins cela vient de la VI rapport de Recherche en Santé de la Société italienne de Médecine générale, de surveiller les comportements d’un échantillon de 650 médecins. En fait, par rapport à 2003, lorsque le nombre de contacts entre le médecin et son patient était de 6,6 pour l’année, pour le patient, nous sommes arrivés à 7,1 en 2009, environ 30 visites par jour.

Contacts médecin-patient sont ceux de consultations externes qui se terminent par une intervention enregistrée dans les dossiers médicaux informatisés des patients, à savoir le diagnostic, la prescription d’un médicament, ou la prescription d’une visite à un spécialiste ou de tests de diagnostic. En particulier, le rapport montre que 23% des visites se termine avec la demande de tests de diagnostic, 14% à la prescription d’un spécialiste de la visite, et 72% avec une ordonnance pour les médicaments d’ordonnance. Parmi les maladies, celle qui engage la plupart du médecin de famille de l’hypertension, qui est dédié à la 15,5% des visites), suivi par le diabète sucré (5,3%), et les troubles du métabolisme des graisses (3,3%). Sur la base de la moyenne du nombre de visites annuelles, sont les patients atteints de diabète la plus fréquente de visiteurs, suivis par ceux avec la chronique de la maladie cardiaque ischémique et ceux qui sont touchés par l’infarctus aigu du myocarde. Le Rapport (disponible sur le portail de la Santé de la Recherche), enfin, a permis d’évaluer l’efficacité du Système National de Santé, notamment en termes de coûts.

Il est apparu alors qu’un patient assistée par le médecin de famille coûte en moyenne dans une année 382,7 euro. Un séjour à l’hôpital, l’ordinaire, cependant, à des coûts peu plus de 3 milliers d’euros pour les femmes et de 3 500 pour les hommes.

Laisser un commentaire

^