Syndrome prémenstruel: comment gérer les sautes d’humeur

Il y a plusieurs symptômes du syndrome prémenstruel (pms): maux de tête, des ballonnements, de l’anxiété, de la dépression. Tracas qui peut parfois être très difficile à gérer. Toutefois, les experts expliquent que vous pouvez être en mesure de remédier par la mise en place de stratégies appropriées. Bien sûr, ce sont des conseils utiles pour les femmes, qui peuvent de cette façon de prendre mieux soin de leur santé.

Le syndrome prémenstruel peut conduire à l’apparition de ce qu’on appelle le trouble dysphorique prémenstruel, qui consiste essentiellement en une modification de l’humeur à un dépressif. Il convient de rappeler que, cependant, une distinction doit être faite entre le syndrome prémenstruel est sévère, un modéré, et qui est caractérisée par une absence de symptômes et qui touche 25% de femmes. Le changement de l’humeur n’est pas déterminée par une autre à la production d’hormones. Le tout est en raison des différentes réactions de l’organisme à ces changements.

Les experts, il est clair que vous pouvez recourir à une thérapie avec des médicaments antidépresseurs. Dans tous les cas, il convient de rappeler que ceux-ci peuvent être utiles pour certaines femmes, et à certaines périodes de notre vie où le stress de la charge est augmentée. L’aide peut aussi venir de médecines complémentaires ou de la thérapie cognitivo-comportementale. Vous devez également ne pas négliger de procéder à une bonne alimentation et l’activité physique, capable de stimuler la production d’endorphines. La médicalisation en excès, il peut être inutile. Selon les experts, pour les femmes, il serait mieux d’apprendre à se connaître eux-mêmes et les sensations éprouvées dans ces jours critiques, pour faire face à la prise de conscience des sautes d’humeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

^